samedi 7 septembre 2013

Charles-André Gilis - Marie en Islam


                                                 Turba Philosophorum








Compte-rendu paru dans la revue Le Fil d’Ariane, n° 41 (1990)


Charles-André Gilis : Marie en Islam, Editions Traditionnelles, 1990.



Compte-rendu de A.A.


Disons-le d’emblée : voici sans aucun doute l’un des livres les plus importants parus ces dernières années dans le domaine de l’ésotérisme musulman et même dans le domaine des études traditionnelles en général. Dans cet ouvrage court (une centaine de pages) mais extrêmement dense, difficile mais malgré tout accessible à tout lecteur "de bonne volonté"1, l’auteur apporte tous les éléments indispensables à la connaissance de la doctrine mariale en Islam, y compris dans ses aspects métaphysiques et initiatiques les plus élevés. C’est dire qu’il ne s’agit pas ici d’un ouvrage à caractère général et introductif destiné à présenter au lecteur occidental d’aimables évidences sur le sujet. C’est dire aussi que cette étude n’est pas à comprendre - l’auteur lui-même y insiste dans le premier chapitre - dans le cadre d’un éventuel et problématique "dialogue islamo-chrétien" nécessairement voué à l’échec si l’on s’en tient au plan des exotérismes respectifs. Dans un ordre d’idée connexe, Charles-André Gilis fait également remarquer (p. 12) que Marie, loin d’être étrangère à la révélation muhammadienne, lui est au contraire indissolublement liée ; tout le livre est d’ailleurs la meilleure preuve que "la «tradition mariale» s’intègre dans l’enseignement ésotérique" de l’Islam.

 

 
Pour lire la suite, cliquer ici
 

 

 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...