dimanche 30 décembre 2012

Lettres d'un maître soufi - Le sheikh Al-'Arabi Ad-Darqâwî - Traduit par Titus Burckhardt - Lettre 21 -"Détends ton esprit et apprends à nager!"







Traduit par Titus Burckhardt

 Lettre 21
 
 
 
Nous avons dit à l'un de nos frères: que celui qui désire être dans un état de perpétuelle concentration retienne sa langue. Et nous vous recommandons: Si vous êtes dans un état de perplexité (hayrah) ne vous hâtez pas à vous accrocher à quelque chose, ni en écrivant ni par aucune autre chose, pour que vous ne fermiez pas la porte de la
nécessité de votre propre main, car cet état assume pour vous le rôle du Nom suprême 1; mais Dieu le sait mieux.

Ibn 'Atâ'-ALlâh dit dans ses Hikam: "Pour un aspirant, une soudaine détresse est la clé des dons spirituels"; il dit également: "Peut-être trouverez-vous dans la détresse un bienfait que vous n'avez pas su trouver dans le jeûne ni dans la prière"; de ce fait, si cet état vous visite, ne vous en défendez pas et ne vous affairez pas à chercher un remède, de peur que vous ne chassiez le bien qui vous visite librement, mais remettez votre volonté entièrement à votre Seigneur, alors vous verrez des merveilles." Notre maître avait l'habitude de dire à celui qui était saisi de perplexité:

"Détends ton esprit et apprends à nager!"

1 Le Nom suprême de Dieu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...