samedi 30 juin 2012

Sagesses de 'Ibn Ata' Allah Al Iskandari - "Le Moi tourmenté"









Traduction et Commentaire
Sahri Mohammed


Si le coeur arrive à se dégager de l'occupation du Moi "despotique", le Moi "maléfique" affaibli devient alors un Moi "tourmenté".


L'indice psychologique révélateur du Moi "tourmenté" est le regret, le remord qu'il éprouve suite à une désobéissance en rapport à la réligion.


La tourmente du Moi est un signe annonciateur du changement vers le bien, un point d'inclinaison, qui marque un revirement de tendance.


Cependant, la coupure décisive avec le Moi "despotique" ne peut s'effectuer que par un véritable repentir (tawba) du Moi.


Il y a 3 conditions dans ce "repentir" :


- premièrement : Le remord, le regret.


Ibn Ata Allah dit dans ce sens :


"Parmi les signes révélateurs d'un coeur qui est mort, c'est lorsque tu ne regrettes pas les actes de désobéissance que tu as commis." (H 48)


"Mais à condition",



dit Ibn Ata Allah :


"de ne jamais grossir ton acte de désobéissance jusqu'à perdre confance en la miséricorde divine. Car celui qui connaît Dieu minimisera son acte de désobéissance auprès de Sa générosité". (H 49)


car, continue Ibn Atta Allah :


"Aucun acte de désobéissance n'est minime, s'Il (Dieu) t'oppose Sa justice ; et aucun acte de désobéissance n'est grand, s'Il t'offre Sa générosité". (H 50)


La 2 ème condition du repentir (tawba), c'est implorer le pardon de Dieu et


la 3ième condition c'est avoir l'intention sincère de ne plus refaire le mal.


Le repentir (tawba)


est une étape nécessaire, une condition préalable avant de pouvoir parcourir le chemin de la purification spirituelle.
Il est "l'infrastructure de base" pour tout effort de "développement spirituel". Sans lui, tout effort spirituel serait vain et sans résultats.
Il doit être concrétisé par une volonté de changement vers le bien et le passage à l'action concrète.


Ibn Ata Allah dit dans ce sens :


"Ressentir de l'amertume en cas de désobéissance à Dieu sans se soulever pour L'obéir, est signe d'excès d'optimisme". (H 76)


et aussi :


"Ne quitte pas un monde (ou une créature) pour un autre, comme l'âne du moulin qui marche pour revenir à sa place ; mais quitte le monde pour son Créateur." (H 42)


encore :


"Reporter les actions dans le temps, lorsqu'on est libre, révèle le mauvais penchant du Moi" (H 18)


parce que :


"Il y a des devoirs dans le temps qui sont récupérables, et les devoirs des temps sont, eux, irrécupérables. Dans chaque temps qui passe, tu as à accomplir un devoir nouveau envers ton Seigneur. N'as-tu point honte d'accomplir tes devoirs envers les autres et délaisser tes devoirs envers ton Seigneur?" (H 208)


"Mais", explique Ibn Ata Allah :


"C'est parce qu 'Il a su ton manque d'enthousiasme à accomplir tes devoirs envers Lui qu 'Il t'a imposé ces devoirs ; Il t'a conduit à Lui dans les chaînes de l'obligatoire : Dieu est étonné de voir des gens aller au paradis dans des chaînes. S'il t'a imposé son obéissance, Il t'a -en réalité- imposé d'entrer à Son paradis". (H 195)




note : H 195 = "Sagesse" 195 dans les "Hikam" de 'Ibn Ata' Allah





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...